Accueil Appel à communications Comités Programme Infos pratiques Années antérieures

 

Conférence

Concerts

Installations

.. autour des JIM

sonik

Sonik Cube

sonik

Alberto

boit1

boite2

Boites sonores

mat

Matrice Active

ru

Rumeur #03

enba

ENSBA Lyon

Installations Audio-Vidéo des JIM

• Des installations sonores et visuelles à la pointe de la technologie sont à découvrir pendant toute la semaine sur le site, du 23 au 27 mai ;

Installations sonores de Catherine Arto, Jean–Jacques Benaily, Jérôme Bodon-Clair, Philippe Colantoni, Liliane Deschamps, Jean–Marc Duchenne, Delphine Dupré, Marc Favre, François Giovangigli, Monique Maza, Bertrand Merlier, Alexander Mihalic, Jean-François Minjard, Yann Orlarey, Agnès Poisson, Laurent Pottier, Fabien Saillard, Serge Sana, Biétrix Schenk, Trafik et Isabelle Vorle.

Les Boites sonores

L'inventaire Rhône-Alpes

Les Boîtes sonores sont une installation de dix auditoriums miniatures personnalisés par chaque protagoniste. Cette installation permet - de par la diversité de ses réalisations - d’offrir au public un outil pédagogique interactif sur le son et une expérience unique de l’espace et de la durée. Elles ont été notamment exposées à l’Opéra de Lyon en mars 2008 dans le cadre du festival « Musiques en scène ».
http://inventaire.r.alpes.free.fr/boites.htm
Responsable : Jean-François Minjard (compositeur)

Projet Font_n

Monique Maza et Philippe Colantoni

Il s’agit d’une installation audiovisuelle interactive 3D réalisée par les départements d’Arts Plastique et de Musicologie de l’université Jean Monnet sous la direction de Monique Maza (CIEREC) et de Philippe Colantoni (CIEREC).

Alberto

Liliane Deschamps et Laurent Pottier

Installation interactive pour enfants de Liliane Deschamps en collaboration avec Laurent Pottier dans laquelle la présence et les déplacements du visiteur sont captés par une caméra vidéo pour produire de l’image et du son.

Rumeur #03

Jérôme Bodon

Cette installation constitue la troisième évolution de la série Rumeur. L'espace est investi par un ensemble de microphones. Ces micros, disposés dans un arbre symbolique, captent les bruits générés par les visiteurs et le lieu lui-même et le son recueilli est traité en direct par des effets numériques ou analogiques. La récolte, le traitement et la restitution du son traité se font sans l'intervention de l'homme.

Aquarium sonore

Alexander Mihalic

Aquarium sonore est une installation sonore et visuelle d’Alexander Mihalic pour créer un environnement sonore à partir des températures mesurées dans un aquarium. L’objectif de l’installation est l’observation auditive tridimensionnelle de l’évolution thermique dans un liquide ou dans un gaz. C’est une expérience de transformation des données thermiques en paramètres sonores et dont le but est l’immersion de l’observateur dans l’objet observé.

Le développement de la nouvelle version logicielle se poursuit actuellement avec l’implantation des objets écrits en langage Faust au CIEREC à l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne.

ENSBA Lyon

Il s'agit d'un exercice d'accrochage collectif. En partant d'une idée commune, qu'est-ce que l'attente? Nous envisageons la salle d'attente comme un symptôme ou les energies sont misent en latence par un dispositif spatial. De par le son, l'image, et les installations proposées par chacun de nous trois; des formes interragissent entre elles, les pièces sont pensées pour se confronter et s'alimenter les unes les autres. (voir www.ensba-lyon.fr)

ENSA Bourges

L’Atelier sonore d’esthétique de l’École nationale supérieure d’art de Bourges

 C’est dans le champ sonore, radiophonique, numérique et artistique que l’École nationale supérieure d’art de Bourges développe, actuellement, une recherche de plus en plus affirmée. Ainsi, et dans un tel cadre où l’expérience de la création sonore rencontre constamment celle des arts visuels, l’École nationale supérieure d’art de Bourges a initié en 2005 L’Atelier sonore d’esthétique, séminaire d’esthétique en création sonore expérimentale prolongé par un site internet qui présente et regroupe les pièces sonores réalisées par ses étudiants.

Les pièces sonores ainsi produites excèdent toutefois la question des registres et des genres : fictions radiophoniques, documentaires de création ou compositions musicales, elles participent d’une écriture sonore très ouverte. En revanche, chacune et sauf exception, d’un format court de moins de quinze minutes environ, fait la description, le commentaire subjectif ou l’analyse sémiologique avec des sons ou la voix, d’une œuvre d’art — toutes disciplines artistiques confondues — relevant du patrimoine, ancien, moderne, contemporain ou actuel. Les sons, alors appréhendés pour leurs potentialités signifiantes, permettent de faire se refléter dans la pratique sonore une histoire de l’esthétique. Inversement, au fil du temps, ces pièces constitueront une petite encyclopédie, subjective, artistique et audio, de l’histoire des arts. Ainsi Canaletto, E.T.A. Hoffmann, Georges Orwell, John Coltrane ou Pierre Bourgeade sont quelques uns des artistes, écrivains ou musiciens dont une œuvre a été ainsi traduite, analysée, commentée ou transférée dans le champ sonore :


L’Église de la Salute d’Antonio Canal, dit Canaletto (1697-1768), par Marco Pillitteri
(2008)
http://ateliersonoredesthetique.ensa-bourges.fr/?p=47

La Fin de Nathanaël (à propos de L’Homme au sable de Hoffmann, 1817), par Arthur Zerktouni (2009)
http://ateliersonoredesthetique.ensa-bourges.fr/?p=76

À propos du journal d’Emmanuel Goldstein in Georges Orwell, 1984 (1948), par Nikolas Chasser-Skilbeck & Arthur Zerktouni (2010)
http://ateliersonoredesthetique.ensa-bourges.fr/?p=102

À propos de Ascension de John Coltrane (1965), par Thomas Giguelay (2010)
http://ateliersonoredesthetique.ensa-bourges.fr/?p=100

Matrice Active

Sophie Lavaud

Matrice Active est une recherche de Sophie Lavaud, plasticienne. Il s’agit d’un projet d’installations de réalité virtuelle qu'elle a conçu, en collaboration avec Yves Demazeau du LIG (Laboratoire Informatique de Grenoble, directeur de recherche CNRS, responsable de l’équipe des Systèmes-Multi-agents), Yves Gufflet, ingénieur et le soutien de l’Atelier du Cube (Issy-les-Moulineaux). Le projet propose une expérience à vivre pour le spectateur : celle de pouvoir s’immerger corporellement à l’intérieur d’une œuvre d’art, et d’y voyager à la fois activement et librement, à son propre rythme.
La première phase de réalisation de cette recherches’est faite sur la base du travail de Kandinskyafin de favoriser une expérience sensorielle etémotionnelle innovante pour se sentir présent dans l’univers imaginé par le peintre, en faire partie et faire basculer le tableau virtuel dans différents états selon le comportement et les gestes des spectateurs.

Sonik Cube

Trafik, conception et dispositif visuel
Yann Orlarey, conception du dispositif acoustique et musique

Sonik Cube, spectaculaire membrane cubique de lumière sensible au son… Sonik Cube est un espace logique, immatériel qui entoure un cube lumineux et avec lequel nous pouvons interagir par le biais de capteurs tels que des microphones. Sur les facettes du Cube, la matérialisation visuelle de l’espace sonore peut être courbée, marquée, cabossée, déformée par nos actions sonores. Les déformations et les empreintes de ces interactions en temps réel s’estompent avec le temps mais peuvent aussi ressurgir pour faire état de leur histoire.

Réalisation : Trafik et GrameCo-production : Le CAC de la La Ferme du Buisson, le GRAME, Centre National de création musicale de Lyon, l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Lyon, Scène Nationale de Marne-La-Vallée, l’asbl Gang des Lunettes et le Pass (Belgique)